THE MEMORIES

Publié le par Frédéric Gille

Pour leur premier concert au Citron, le groupe lyonnais nous accorde son premier interview

undefined

Ce soir vous jouerez pour la première fois vos compositions, quelle est l’histoire de votre groupe ?
Au début on était trois dans le groupe, Billal (guitare), Corentin (basse) et Adrien (guitare, chant). On a commencé à jouer vers 14 ans, passionnés par la musique des années 60-80, celles  des Stones, Beatles. On avait les cheveux longs, on écoutait Hendrix, Pink Floyd. On amenait nos guitares au lycée pour répéter à la pause. On vivait la musique à fond. Corentin ne faisait pas de musique, on lui a proposé de se mettre à la basse et il l’a fait. On s’est appelé les weac. Il nous manquait un batteur et sur annonce Christophe nous a rejoints. Dès la première répétition, ça s’est super bien passé. On a essayé de chanter mais on est bien content d’avoir rencontré Marine qui est devenue notre chanteuse. C’est alors que l’on a changé de nom. On est devenu les Memories. On est en décalage par rapport à notre génération et on voulait rappeler à travers notre nom le rock des années 60-80.
 
C’est d’ailleurs assez rare pour un groupe de rock d’avoir une chanteuse, comment le ressentez-vous ?
Les mecs : À la base, on n’était pas trop pour une chanteuse. Ca apporte pas mal d’ennuis quand tu as que des mecs autours, mais Marine ne pose aucun problème de ce côté-là. Et puis sa voix correspond avec ce que nous jouons. Elle est blanche et blonde mais elle a une voix gospel.
Marine : J’adore. Ce n’est pas une question de séduction ou autre. C’est plus le fait d’être chouchoutée et les mecs, c’est quand même plus simple à vivre.
 
Comment voyez-vous l’évolution du groupe ?
On est optimiste, on a vraiment envie que le groupe se développe. Adrien se donne à fond pour trouver des plans et faire avancer le groupe. La première étape serait d’être bien connus sur Lyon. Il y a beaucoup de groupes, mais on pense avoir notre place par rapport à ce que l’on fait. Un des choix les plus difficiles a été celui de la langue. On a finalement choisi de chanter en français. On a 5, 6 titres dans la boîte. On aimerait d’ailleurs enregistrer trois titres pour pouvoir les mettre sur notre Myspace.
 
Pour finir si vous aviez un ticket pour faire une première partie, ce serait de qui ?
Les Rolling Stones bien sûr.

SITE OFFICIEL DES MEMORIES

Publié dans Interviews artistes

Commenter cet article