PAINGELS

Publié le par Frédéric Gille

Interview du groupe toulonnais qui était parmis nous le 26 janvier au Citron et qui sort son premier album l'Intrusion.

undefined

Vous sortez votre premier album et surprise, il n’y a pas de canard sur la pochette, pourquoi ?
Pour l’instant, la pochette est celle d’un produit de promos. Pour l’album, elle évoluera peut être. Mais un autre CD de 4 titres que nous vendons pendant nos concerts est couvert d’un petit canard. Les canards, cela vient d’une après midi où l’on devait travailler en studio. On avait beaucoup de retard et pour se faire pardonner on est allé acheter quelque chose. On a finalement craqué pour un gros canard de bain et trois petits. On aime bien l’image que cela dégage, un peu sulfureuse. Pour la pochette on a aussi pensé laisser un carré blanc pour que chacun fasse ce qu’il veut de cet espace.
 
Au niveau de la musique, un rock proche de celui de Dolly, des paroles en français, parfois à la première personne, pourquoi tous ces choix ?
Ce qui nous a plu chez Dolly, en particulier dans le titre Matin d’ocre, ce sont les arrangements électro-pop avec une voix simple. On reste tout de même plus péchu. Le choix du français n’est pas un choix de facilité. Il suffit de regarder tout ces groupes comme qui marchent parce qu’ils chantent en Anglais. On est très content pour les BB Brunes. Pour les paroles, elles viennent tout naturellement. Ce n’est pas une charge de travail supplémentaire. L’écriture des morceaux et des paroles se fait dans le même temps. Le choix du « je » sur plusieurs titres, c’est pour laisser plus de choix à l’auditeur. Et puis on aime bien ce côté arrogant.
 
Vous avez déjà fait de très belles première parties, laquelle reste la plus marquante de votre point de vue ?
Celle des BB Brunes. C’était assez impressionnant toutes ces groupies. Heureusement, on jouait à Toulon. On avait pas mal d’amis pour nous supporter. On avait vraiment peur que les fan snobent un peu notre concert, mais ça a tout de suite bien pris et c’est à ce jour un de nos meilleurs concerts. On avait tellement le trac que l’on avait changé la set liste pour commencer tous ensemble sur scène. Habituellement on a une intro au clavier. Et puis on avait une appréhension par rapport aux BB Brunes. Elle s’est vite évanouie, ils nous ont même prêté leur batterie. Ce soir là, le tempo a du être très rapide et accéléré, des morceaux de 2 min 30 au lieu de 3 min.
 
La situation politique toulonnaise de ces dernières années n’a pas empêché le développement du groupe ?
Au final il ne vaut mieux pas compter sur les politiques, qu’ils soient de droite, de gauche ou d’extrêmes. L’UMP ou le FN niveau culture, c’est blanc bonnet, bonnet blanc. Ce sont les gens qui se bougent qui font que ça avance, surtout pour les petits groupes. On est tout de même mieux qu'a Nice, nous avons une Scène de musique actuelle. Il faut quand même se rappeler que Toulon reste une ville militaire à la base. Alors oui, il pourrait y avoir plus de vie, mais il y a déjà quelques structures qui font pas mal de chose comme le 83ième et il y a pas mal de structures pour recevoir les groupes.
 
Pour finir, quel bilan tiré vous sur l’évolution du groupe depuis sa création ?
On sort notre premier album au bon moment. On est bien soudé, on a pas mal de vécu et on sait où l’on veut aller. On se sent de mieux en mieux en concert et on commence à avoir des structures comme radio Néo à Paris qui passerons nos titres. Nous serons aussi sur la compilation du Mouv’, et on va peut être refaire des premières parties pour les BB Brunes. On voit donc l’avenir avec espoir.

SITE OFFICIEL DES PAINGELS

Publié dans Interviews artistes

Commenter cet article

MARC MORISSON SABATES 12/06/2008 23:14

super groupe de Toulon ma ville !
MARC MORISSON SABATES DE LA LOUBIERE .
impasse la Redoute.1970.