TOUJOURS PRETS

Publié le par Frédéric Gille

Telle est leur devise. Chemises, foulards, bermudas, chapeaux à trois bosses, sifflets, les Fearful Foxes portent l’uniforme impeccable. Et comme pour une bonne veillée, ils avaient amené leurs guitares.

undefined
 
Toutefois, ce n’était pas pour interpréter des chansons du diapason, livre officiel des chants scout. Pas de Santiago, ni de Champs Elysées, mais du rock 50’s. Les trois jeunes boys scouts n’ont pas encore mué, et leur petite voix attendrit le public lorsqu’ils se présentent. Nos trois louveteaux viennent de Memphis dans le Tennessee. On comprend alors tout le sens de leur musique. Le set du trio navigue entre reprises et compositions. Des titres d’Elvis Presley et de Jim Morrison pour ne nommer qu’eux, ont été revisités. Car il s’agissait bien de reprises et non de copies. Le public pouvait remuer ses hanches, ça swinguait dur au citron. Dans la malle, ils avaient aussi leurs titres. Des morceaux très rock’n roll comme « Boys Scout », une voix à la Ian Curtis, de l’humour à en revendre et le tour était joué.
 
Vendredi, le totem du citron était le renard. Le trio du groupe Cartier aux couleurs marron et blanche l’a porté bien haut tant les glapissements de renard y résonnent encore.

SITE OFFICIEL DE FEARFUL FOXES
 

Publié dans Chroniques de concerts

Commenter cet article