SELAR

Publié le par Frédéric Gille

Avalanches d’émotions 
undefined  

Oui, vendredi soir le risque d’éboulement était élevé au Citron. En guise de moniteur : les cinq membres du groupe, tous affublés d’un pull de ski sorti tout droit des années 70.
 
Les premières pistes empruntées furent classiques. Une petite bleue pour s’échauffer, ça n’a jamais fait mal. La technique de ski tout en souplesse, très rock folk des Selar, pouvait s’exprimer. Transformé en skieur, le public se laissait guider et restait très attentif. Il applaudissait chaleureusement à chaque fin de descente et pouvait apprécier le matériel freestyleur du groupe : mégaphone et flûte à piston. Le moniteur spécialiste du clavier n’était pas présent. Une partie du domaine skiable était donc cachée. Mais l’arrivée d’une monitrice professionnelle du violon en a amené une autre. Les nouvelles sonorités apportées par cet instrument font mouche et s’adaptent parfaitement aux pistes du domaine Selar.
 
De remontées en remontées, les pistes sont devenues rouges, noires, les moniteurs entraînant même tout ce beau monde sur du hors-pistes. Celui-ci sera certainement transformé en pistes au cours de l’année 2008. Le groupe souhaite agrandir son domaine. La « nouvelle » et la « nouvelle nouvelle » auront d’autres titres, mais leurs mélodies et rythmiques euphorisantes doivent rester. Le sommet de la sortie sera atteint sur Perche Man. Cette piste porte bien son nom tant l’on peut se laisser glisser et emporter par ce rock planant.
 

L’accessibilité du domaine Selar reste l’élément le plus surprenant, nul besoin d’avoir plusieurs flocons pour se faire plaisir. Vendredi soir, la neige était vraiment bonne au Citron et le soleil sur tous les visages. Alors n’ayez crainte, venez profiter de ce groupe lors de leur prochaines sorties. En général, les forfaits ne sont pas chers.

SITE OFFICIEL DE SELAR

Publié dans Chroniques de concerts

Commenter cet article